Résumés et commentaires des histoires :

1 - Le voyage extraordinaire d'une pâte à pain a été écrit dans le cadre d'un atelier pédagogique : du blé au pain, et sur la base d'une histoire d'Almudéna, mon amie. 2009

Sens du conte : Découvrir, peut-être le respect de la vie, par le récit d'un voyage, développer une ouverture d'esprit et le respect des différences. La racontée donne un aperçu de la fabrication du pain.
Au travers du conte, est abordée la panification artisanale par le boulanger et industrielle par l'apprenti, le voyage de celui-ci avec un peu de sa pâte évoquera l'historique du pain, son rôle social et culturel.
Trame de l'histoire racontée
: Un bon et brave boulanger fait un très bon pain. Débordé, il embauche un jeune apprenti qui expérimente des méthodes modernes mais néfastes pour le pain et la santé des clients. Aussi, ce dernier parcourra le monde et découvrira le pain d'ailleurs. Toute une richesse universelle qu'il rapportera à son maître pour le bonheur des villageois qui dégusteront à nouveau du bon pain.

2 - Le monstre Confortable. Les chiffres sont calculés d'après des données de l'Adème. Ils ont été choisis avec l'association Anis Étoilé. 2008

Sens du conte : montrer à l'enfant que nous pouvons réduire notre contribution à l'effet de serre, au réchauffement de la planète. Avec une reformulation du comportement de chacun à préférer pour la sauvegarde de la planète.
De quoi a-t-on besoin ? De découvrir la vie.

“ Éduquer l'enfant par rapport à ses besoins à lui ramène l'homme à apprendre à vivre. ”
Trame de l'histoire
: Une planète vit bien, les habitants sont en harmonie avec la terre, un monstre « Confortable » a insufflé aux habitants le besoin de confort à outrance, la planète ne respire plus...La pollution à outrance va faire basculer la production de Gaz à effet de serre. Les participants doivent trouver les solutions pour la faire respirer à nouveau.


3 - Le tablier à fleurs, dans le cadre de l'atelier : du sol, la prairie au fromage. 2010

Sens du conte : Découvrir la biodiversité, le monde qui nous entoure, le lien entre la faune et la flore et ce que l'homme mange.

Trame de l'histoire : Une petite fille portait un tablier à fleurs de toutes les couleurs. Elle le portait les jours de visite à son grand-père, elle était très fière de son tablier. Le grand père connaissait plein de choses mystérieuses, tellement mystérieuses que quelque fois elle trouvait les réponses jusque dans la prairie. Là où paissent les vaches. Les vaches parlent et la fée arrive, une histoire merveilleuse de fleurs et de fromages.

Cette petite fille nous fait découvrir la vie du sol qui donne aux plantes qui donne à la vache qui donne au lait qui donne au fromage qui nous donne du plaisir. "Le tablier à fleurs" peut être écouté en famille. Tout ça pour un morceau de ... fromage, mais un bien goûteux.

4 - L'arbre à mi-chemin a été écrit pour la lecture. 2009

Sens du conte : une histoire de rencontres, de recherche des origines, d'écoute intérieure, de reproduction...
Trame de l'histoire
: un arbre a poussé dans la ville, ou plutôt la ville a poussé autour de l'arbre, qu'importe puisque la cage est là...

5 - L'arbre de la maison aux sept feuilles, dans le cadre de l'atelier sur la fonction nourricière de la forêt. 2011

Cet atelier de découverte pédagogique et ludique énumère la fonction nourricière de la forêt en démontrant le caractère vital pour l'homme de la préservation de la forêt et de son écosystème. Il est construit en trois parties : un conte merveilleux, un jeu et un tableau récapitulatif à remplir.
Cet atelier, apport de culture générale, se veut d'être aussi un outil d'éveil des consciences des enfants. Leur comportement de futurs adultes va directement influencer la survie de ces forêts, ressources de vie dont la destruction actuelle menace inévitablement la santé des générations futures.

Sens du conte : Découvrir une culture de la forêt nourricière pour les hommes mais plus largement pour les êtres vivants...la canopée.
Trame de l'histoire : Petit Renard part accomplir une mission avec son compagnon Lapin, un guide un peu spécial qui le fera revenir en arrière à chaque épreuve réussie. 7 épreuves, une par arbre, avec fruit ou feuille ou écorce qui nous font découvrir le rôle nourricier, social, culturel de l'arbre rencontré… Jusqu’au retour dans sa petite forêt, qui ne sera effectif que par une construction.

6 - Le grand manteau blanc de la nature ou La cerise sur le chapeau est un conte de Noël et de l'hiver, extrait de l'animation de l'auteur intitulée: « Par la grande fenêtre ouverte de chez la petite Berthe ! ». La Mère Noël porte un chapeau décoré de petits objets dont celui du haut est une cerise. 2007
Sens du conte
: c'est une histoire avec randonnée qui nous parle de l'enchaînement des choses de la vie, quelques fois imperceptibles ou imprévisibles sur fond de regard sur la nature.
Trame de l'histoire
: La neige ne tombe plus ! Cinq petits cochons doivent partir de leur village pour trouver la raison et, la solution pour remédier au problème.

7 - Une pomme en danger a été écrite le 13 septembre 2005, pour le procès des faucheurs volontaires à Riom et retouchée le 11 octobre 2010 pour le procès de Marmande.

Sens du conte : Flatter les juges et leur montrer qu'ils ont, au delà du pouvoir politique et financier, un acte à poser dans le cours de l'histoire de leur pays et du monde, qu'ils ont le pouvoir, au delà de la faire appliquer la loi, de la changer.
« Ce n'est pas parce que les hommes ont édicté des Lois que la Personnalité, la Liberté et la Propriété existent. Au contraire, c'est parce que la Personnalité, la Liberté et la Propriété préexistent que les hommes font des Lois. » Frédéric Bastiat
Trame de l'histoire
: une pomme, source de richesse vitale et nutritive est ravagée par deux vers destructeurs de la vie.

La plupart de ces histoires ont été créées dans le cadre d'un partenariat avec l'association Anis Étoilé, pour la création d'ateliers pédagogiques d'Éducation à l'Environnement et au Développement Durable.

3 - Un jour de pluie d'été. Petite allitération du parcours d'une limace vers le carré de salade. 2004

Sens du conte : Faire confiance dans le sens d'une idée maitresse de l'utopie : elle ne savait pas que c'était impossible, alors elle l'a fait.
Trame de l'histoire
: une limace trouve un stratagème pour se rendre au carré de salades en plein été.

L'arbre de l'ombre, d'après la légende de Théobroma. L'histoire du chocolat. 2009.

Trame de l'histoire racontée : Au Mexique, au Xe siècle, le vieux barbu Quetzacoatl jouissait d'un jardin de l'abondance jusqu'au moment ou un magicien lui offre un breuvage qui lui a fait perdre la tête. Il a alors tout détruit, s'est embarqué sur un radeau et a disparu en promettant de revenir l'an placé sous le signe du roseau, avec plein de richesse.
En 1519, année du roseau, Moctezuma, le roi aztèque, attendait l'apparition de Quetzacoatl. Il voit arriver par la mer un vieux barbu, coiffé d'un casque à plumes. Celui qu'il croit être Quetzacoatl s'appelle en réalité... Hernán Cortès.
Moctezuma, le reçoit comme un dieu, lui fait bien sûr déguster le met qui leur est réservé... le quachahualt (le cacao dans l'ancienne langue mexicaine) qui était aussi utilisé comme monnaie d'échange.
En 1524, le conquistadore fit parvenir à son roi d'Espagne Charles V (Quint) des fèves de cacao. L'histoire du cacao arrive en Europe.

Oyé, oyé, cacaoyer. * Les deux premières strophes sont une Comptines en chocolat Extraits C. Albaut, Actes Sud Junior, sept 1997. Ces deux textes ont été réécrits dans le cadre de l'atelier chocolat.

La soupe au caillou est, ici, une composition de plusieurs versions existantes et la version de l'auteur racontée la première fois à la projection d'un film sur le gaspillage alimentaire. 2011

Sens du conte : La soupe au caillou nous parle de l'entraide, du partage, de chaleur humaine, avec un tout petit rien.
Trame de l'histoire
: Un jeune soldat, étranger au village, va faire se rassembler les villageois autour d'un repas particulier, oubliant la misère de la guerre...

Ce jeune soldat pourrait-être aujourd'hui un émigré qui nous apporterait sa différence pour mieux comprendre la notre et nous nous sentirions fiers. Nous sentir Vivre sous la neige ou sous le soleil, en tant qu'individu à part entière et non individualiste soumis au système économique d'une mondialisation monstrueusement basée sur la finance des marchés et non sur l'approvisionnement local de nos marchés de pays. Et notre vie aurait du sens. Le sens du progrès humain.